Oiseaux Annecy | Haute-Savoie | 74 : oiseau padda - Millanimo

PADDA

PADDA

Description

Le padda de Java est l'un des plus gros pinsons exotiques gardés couramment en captivité. Il est un "géant" parmi les petits. Le padda de Java (aussi appelé "calfat de Java") mesure une quinzaine de centimètres du bout du bec à la pointe de la queue et pèse environ 20 grammes.

Chez cette espèce, le type sauvage est gris, les joues sont blanches et la tête noire. Il possède un bec et un cercle oculaire rouge. Le poitrail est chamois, le croupion blanc. La queue est noire.
Les yeux sont noirs-bruns, le bec et les cercles oculaires sont rouges et les pattes sont roses foncées.

Comportement :
Le padda fait partie des oiseaux de volière les plus courants. Son plumage à la fois sobre et coloré et son chant y sont sans doute pour beaucoup. Il est le plus gros des petits exotiques granivores que l'on rencontre fréquemment en captivité.
Il s'agit d'un oiseau de bonne taille, qui nécessite des installations en conséquences. Il peut être gardé à l'intérieur dans une grande cage, ou à l'extérieur. Le padda supporte bien les basses températures mais s'il doit passer l'hiver en volière extérieure, il est recommandé de lui fournir un abri hors gel dans lequel il pourra passer les jours les plus froids. Il faut également le protéger des courants d'air et de l'humidité, qui sont plus souvent fatals aux oiseaux que le froid sec. Pour cela, bâcher la volière est indispensable, ou la construire dans un endroit qui ne soit pas venteux.
S'il doit vivre en cage, il faudra que celle-ci soit suffisamment grande afin qu'il puisse voler. Si possible, il serait également souhaitable qu'il puisse sortir de sa volière pour se dégourdir les ailes.

Les paddas de Java sont des oiseaux relativement passifs et pacifiques. La cohabitation avec des espèces plus petites est cependant à proscrire dans un petit espace. En effet, sa grande taille lui donne un avantage non-négligeable face à un oiseau plus petit que lui, et son bec est fort.

 


Le padda est l'oiseau exotique bec droit le plus fréquemment apprivoisé. En effet, il est d'un naturel curieux et il se laisse assez facilement approcher. D'autre part, étant donné sa grande taille, il est facile à élever à la main. Il est fréquent que des éleveurs prennent les oisillons au nid pour les habituer très jeune à ne pas avoir peur de l'homme, afin qu'ils ne soient pas stressés lors des concours.
Les paddas apprivoisés sont de formidables compagnons affectueux et joueurs. Leur comportement apprivoisé se rapproche un peu de celui des perruches ondulées.

Sexage : 
Le sexage du padda de Java n'est pas évident. Le mâle est généralement plus gros et plus costaud que la femelle. Cependant, il existe évidemment des femelles fortes et des mâles chétifs.
Le mâle a les cercles oculaires rouges vifs, tandis que ceux de la femelle sont roses foncés, très légèrement rouges. Le bec du mâle est plus rouge que celui de la femelle et semble plus court. En effet, le mâle présente une légère proéminence à la base du mandibule supérieur, ce qui donne l'impression d'un bec conique, court et fort. A l'inverse, le bec de la femelle ne présente pas cette proéminence, il semble plus long et fin. Enfin, la ligne du mandibule inférieur du mâle présente une "cassure". Le trait du bec n'est pas droit : il se casse pour remonter brusquement. La ligne du mandibule inférieur du bec de la femelle ne présente pas cette cassure. Ceci n'est visible que sur les mâles adultes et matures et seulement lorsque l'on tient l'oiseau en main.
Pour finir, seul le mâle chante, ce qui représente le moyen le plus sûr de sexer cette espèce.

Alimentation :
Le padda de Java est un oiseau granivore. En captivité, un mélange de graines pour petites perruches et souvent préféré à un mélange de graines pour oiseaux exotiques, dans lequel les graines sont trop petites pour son bec. 
Du millet en grappe doit être donné de temps en temps, ainsi que du riz paddy (les paddas sauvages se nourrissent aussi dans des rizières). En plus de ça, du grit, un os de seiche, des graines germées et un peu de verdure de temps en temps. Pour les oiseaux qui passent l'hiver en volière extérieure, de la pâtée d'élevage peut être distribuée au cours de la mauvaise saison.

Reproduction :
Facile
La plus grande difficulté dans la reproduction du padda de Java, c'est de former un couple de sexe opposé. Les paddas acceptent généralement facilement un partenaire imposé, même s'il arrive aussi que certains couples ne fonctionnent jamais. Les paddas de Java sont matures vers leur 6ème mois pour les plus précoces mais il est fortement recommandé d'attendre un an révolu avant de les reproduire afin d'éviter certains problèmes comme le mal de ponte de la femelle ou des petits abandonnés par les parents pas assez matures.

 


Longévité :
Les paddas de Java ont une espérance de vie d'environ 8 ans. Certains peuvent atteindre les 10 ans.

Cris et chants :
Le padda n'est pas un oiseau bruyant. Son cri de contact est un "tluk" ou "chluk", assez fluide et doux. Son cri d'alarme est le même que le cri de contact mais en plus strident. Le chant du mâle est parfois précédé d'un cliquètement de son bec. Il est composé de notes flûtées et douces.

Prix: 35 à 45€